Transition écologique

La 1re station aux carburants écologiques du périphérique parisien

Le 4 février 2021, une nouvelle station-service au gaz naturel pour véhicules (GNV) s’est ouverte à Paris 15e. Portée par la ville de Paris, la station Quai d’Issy Relais Pont Aval permet aux véhicules de s’avitailler en GNV sous forme de gaz naturel comprimé (GNC), y compris dans sa version renouvelable, BioGNC.

La 1re station aux carburants écologiques (GNV/BioGNV) du périphérique parisien

Cette station-service exploitée par Total pour une durée de 11 ans propose aux véhicules légers et aux poids lourds 2 pistes d’avitaillement et 4 distributeurs de carburants écologiques (2 simples et 2 doubles dédiés aux poids lourds et utilitaires). Cette nouvelle station fait partie des 110 stations GNV prévues en déploiement d’ici 2025 par cet opérateur.

Savez-vous que le GNV, c’est du gaz naturel utilisé comme carburant ?

Il existe sous deux formes : comprimé, on l’appelle GNC, ou liquide, on l’appelle alors GNL. Sous sa forme comprimée, le GNV est délivré grâce au réseau de distribution, géré par GRDF. Le BioGNV est la version renouvelable du GNV. Ce gaz vert a les mêmes caractéristiques que le GNV, mais est obtenu grâce à la méthanisation de déchets organiques. Avec le BioGNV, on peut donc rouler durablement avec un carburant produit localement.

Santé, environnement, bruit, coût : plein gaz sur les avantages du GNV et BioGNV

Les avantages de ces carburants écologiques sont nombreux :

  • c’est un carburant respectueux de la santé : le GNV, c’est quasiment aucune particule fine (-95 % par rapport au seuil de la norme Euro 6) ;
  • c’est un carburant écologique : le BioGNV présente un bilan carbone quasi neutre, le CO2 libéré à l’échappement étant équivalent au CO2 absorbé par les végétaux méthanisés ;
  • c’est un carburant qui offre une grande autonomie : un plein de GNV, c’est environ 500 km parcourus, ce qui permet à un bus ou un car d’effectuer son cycle journalier ou à une benne à ordures ménagères d’effectuer sa tournée de collecte des déchets ;
  • le GNV, c’est une large gamme de véhicules disponibles : du véhicule léger au bus en passant par la benne à ordures ou les camions, les véhicules disponibles en motorisation GNV couvrent l’ensemble des besoins en mobilité ;
  • le GNV, c’est aussi un mieux vivre en ville : sans odeur et peu bruyant, grâce au GNV et BioGNV, l’espace public devient plus sain.

Le GNV/BioGNV c’est également toute une filière au service de l’amélioration de la qualité de l’air des territoires, rassemblant des acteurs très divers qui travaillent ensemble pour construire la mobilité durable de demain : collectivités locales, transport de personnes ou logistique, collecte de déchets, flotte de véhicules légers ou encore les entreprises gazières, comme GRDF et Total qui développent un réseau de stations GNV qui va prendre encore plus d’ampleur sur le territoire parisien avec l’ouverture prochaine de nouvelles stations-services dont celles de la Porte d’Aubervilliers.